Menu
Join the Club

Get the best of Editoria delivered to your inbox weekly

Débuts d’année difficile pour les ventes de bijoux en diamant chez Signet Jewellers

Le plus grand détaillant de bijoux en diamants au monde, Signet Jewelers, basé aux États-Unis, a annoncé une baisse de ses ventes et de ses bénéfices au premier trimestre, dans un contexte économique défavorable. Les recettes ont diminué de 9 pour cent en comparaison annuelle, atteignant 1,51 milliard de dollars américains (2,28 milliards de dollars …

Le plus grand détaillant de bijoux en diamants au monde, Signet Jewelers, basé aux États-Unis, a annoncé une baisse de ses ventes et de ses bénéfices au premier trimestre, dans un contexte économique défavorable.

Les recettes ont diminué de 9 pour cent en comparaison annuelle, atteignant 1,51 milliard de dollars américains (2,28 milliards de dollars australiens) pour la période se terminant le 4 mai. Les bénéfices ont baissé de 47 pour cent.

Virginia Drosos, PDG, a déclaré que les transactions avaient été lentes en février avant de s’améliorer en mai.

« Nos résultats reflètent une accélération notable depuis un mois de février morose jusqu’à la moitié supérieure des attentes, avec un mois de mai encore plus fort », a-t-elle déclaré.

« De plus, les clients continuent de bien réagir à nos nouvelles offres de produits et à notre programme de fidélisation, ce qui se traduit par une amélioration significative des ventes comparables pour la mode depuis février. »

Elle ajoute : « Nous prévoyons une poursuite de la dynamique au deuxième trimestre, ce qui conduira à une inflexion positive des ventes des magasins comparables au cours de la deuxième moitié de l’exercice 2025. »

Signet a maintenu ses perspectives de vente entre 6,6 milliards de dollars américains (9,96 milliards de dollars australiens) et 7,02 milliards de dollars américains (10,6 milliards de dollars australiens).

Join the Club

Like this story? You’ll love our monthly newsletter.

Karoline G.

Karoline G.

Comments

You may also like

Les ventes de De Beers chutent en raison de la faiblesse persistante du marché