La nouvelle Grown Diamond Trade Organization vise à réunir les producteurs, les fabricants et les détaillants.

La nouvelle Grown Diamond Trade Organization vise à réunir les producteurs, les fabricants et les détaillants.
Temps de lecture : 3 minutesLa Grown Diamond Trade Organization (GDTO) a fièrement annoncé sa mission de révolutionner l’industrie du diamant cultivé en laboratoire. La GDTO a pour objectif d’unir les producteurs, les fabricants et les détaillants afin de créer une voix unique pour le consommateur et d’unifier le segment du marché de la bijouterie des diamants cultivés en laboratoire, qui connaît une croissance rapide.

« Il est temps que les diamants cultivés en laboratoire aient leur propre écosystème », a déclaré Marty Hurwitz, directeur exécutif de GDTO. « La voix du consommateur est forte et claire ; nous devons nous organiser pour répondre à la demande croissante et nous différencier fièrement des institutions traditionnelles de diamants extraits. »

Avantages pour les membres

GDTO répond aux préoccupations concernant le coût élevé des rapports traditionnels sur les diamants, en particulier pour les diamants cultivés en laboratoire. Les nouveaux rapports GDTO sur les bijoux, disponibles uniquement pour les membres, offrent des certifications fiables et peu coûteuses concernant les processus de fabrication, le contrôle de la qualité et les spécifications des bijoux finis.

Marty Hurwitz
Marty Hurwitz

« Les diamants cultivés en laboratoire sont fabriqués selon des normes strictes et doivent être classés en conséquence », a ajouté Marty Hurwitz. « Les diamants cultivés en laboratoire sont cultivés selon des tolérances strictes et font l’objet de multiples étapes de contrôle de la qualité. Envoyer un diamant cultivé à un laboratoire pour en vérifier la qualité après sa production revient à rouvrir et à goûter chaque bouteille de vin après qu’elle a été bouchée. Cela n’a tout simplement aucun sens. »

Au-delà des 4C traditionnels, les rapports de GDTO sur les bijoux engloberont l’ensemble du bijou fini, et pas seulement la pierre centrale. Enfin, pour la première fois, GDTO introduira la première évaluation de durabilité de l’industrie, garantissant la transparence sur la source, les conditions et la production des bijoux.

Un conseil consultatif, composé de cadres supérieurs clés de la chaîne d’approvisionnement en diamants cultivés en laboratoire, soutiendra la mission de GDTO. Le conseil consultatif de GDTO comprend Mehul Vaghani, PDG de Kira Jewels, Lani Nguyen, présidente de Valentina Designs, Suhel Kothari, président de Renaissance Global, David Sherwood, PDG de Daniel’s Jewelers, Dan Schneider, président de Pure Grown Diamonds, Irene Hsieh, PDG de Joy Colori, Bob Golden, président d’Allure Gems et Roger Kylberg, co-PDG de 2DOT4.

Soutien aux détaillants

Les détaillants membres bénéficieront d’un fonds de publicité coopérative, de matériel de formation pour les vendeurs, d’un soutien en matière de relations publiques avec les consommateurs et le commerce, d’un jumelage avec les fournisseurs, d’un lobbying auprès des gouvernements et d’une aide à la mobilisation de capitaux. GDTO prévoit également le tout premier salon professionnel réservé aux diamants cultivés en laboratoire.

Pour plus d’informations sur GDTO et les possibilités d’adhésion, visite le site suivant www.gdto.org.

Retour en haut